NO PASAR

Ushuaïa, terre du bout du monde est une zone franche. Afin d'attirer les populations et les entreprises dans ces confins, l'état argentin y a diminué les taxes des entreprises dans le but d'y faciliter leur implantation, favorisant ainsi l'installation d'une population venue pour travailler. Aujourd'hui l'activité touristique et économique de ce bout du monde est telle, que l'immobilier dans la ville même d'Ushuaïa est devenu inabordable pour bon nombre de travailleur venu s'installer. 

Dans ce contexte, certaines familles prennent possession de petits lopins de terre dans la forêt longeant la route reliant Ushuaïa à Almanza, petit village de pêcheur livré à lui même.

Sans être "propriétaire" des lieux, ils s'y installent sans autorisation. Afin de dissuader les rôdeurs, promeneurs et autres intrus, les propriétés bordées de clôtures affichent sur des planches de bois peintes " NO PASAR".